Colloque EXIMIG – Migration et Exil : réseaux, trajectoires et accueil en Europe et au Moyen Orient

Jeudi 14 Mars

9.00 – 9.30 – Accueil

9.30 – 11.00
Keynote:

Kamel Doraï, Géographe, IFPO
De la mobilité transfrontalière à la migration forcée. Trajectoires et expériences de réfugiés au Moyen-Orient 

Paul Tabar, Sociologue, LAU
Globalisation, Migration and Diaspora

11.00-11.30 – Pause-café

11.30 – 13.00
Panel 1 – Réseaux et généalogie de l’exil
Modératrice : Virginie BabyCollin, géographe, AMU/CNRS, TELEMMe

Annamaria Bianco, Littérature arabe moderne, AMU/CNRS, IREMAM
Ḥurrās al-hawāʼ : une généalogie de l’exil syrien dans un roman de traumatisme, fuite et refuge

Céline Regnard, Historienne, AMU/CNRS, TELEMMe
La famille Arbeely : première famille syrienne émigrée aux États-Unis ? La construction d’une généalogie de l’exil

Discussion : Thomas Pierret, Politologue, CNRS/AMU, IREMAM
Débat et questions

13.00– 14.30 – Pause Déjeuner

14.30 – 18.00
Panel 2 – Trajectoires, parcours et itinéraires
Modérateur : Vincent Geisser, Politologue, CNRS/AMU, IREMAM

14.30 – 16.00 :

Norig Neveu, Historienne, CNRS/AMU, IREMAM
Des migrants religieux ? Trajectoire et accueil des réfugiés chrétiens irakiens en Jordanie après 2014

David Lagarde, Géographe, Université Toulouse 2, LISST
Cartographier les récits de l’exil syrien

Discussion : Olivier Clochard, Géographe, Université de Poitiers, MIGRINTER

16.00– 16.30 – Pause-café

16.30-18.00 :

Morgane Dujmovic, géographe, AMU/CNRS, TELEMMe
Parcours balkaniques, trajectoires cartographiques 

Valentina Napolitano, politologue, IFPO
Migration forcée et reconfigurations de la sphère familiale. Une étude de cas de familles syriennes en Jordanie

Discussion : Stefan Le Courant, EHESS, IIAC
Débat et questions

18.00 – 20.00

Cocktail et Inauguration de l’exposition The Durable Ephemeral

par Thierry Berthet, CNRS/AMU, LEST, Xavier Daumalin, AMU/CNRS, TELEMMe, Kamel Doraï, IFPO, Richard Jacquemond, AMU/CNRS, IREMAM

Traiteur : Moutbakh al-Sham

Vendredi 15 Mars

9.00-9.30Accueil

9.30 – 12.00
Panel 3Les lieux de l’exil
Modérateur : Kamel Chachoua, sociologue, CNRS/AMU, IREMAM

9.30 – 11.00

Camille Guenebaud, géographe, Université Paris-Est Marne-la-Vallé, ACP
Le « système Calais » : vivre dans une situation de frontière

Jalal Al Husseini, politiste, IFPO
L’assistance occidentale en réponse à la crise des réfugiés syriens en Jordanie et au Proche-Orient : entre aide au développement local et préoccupation migratoire

Discussion : Véronique Bontemps, anthropologue, CNRS, IRIS

11.00-11.30Pause-café

11.30-13.00

Dounia Salame, Architecte, AUB 
Habiter son lieu d’exil, s’approprier la ville : Jeunes réfugiés syriens au Liban

Léa Macias, Géographe, EHESS, IIAC
Applications et Camps : l’humanitaire numérique

Discussion : Myriam Catusse, politiste, CNRS/AMU, IREMAM
Débat et questions (30 Minutes)

13.00– 14.00Pause Déjeuner

14.00 – 17.00
Panel 4 – S’installer en exil
Modératrice : Delphine Mercier, sociologue, CNRS/AMU, LEST

14.00 – 15.30 :

Gaspard Vial Benamra, historien, Université Lumière Lyon 2, LARHRA
Reconstituer une cohésion communautaire en exil : le cas des Tchétchènes de Transjordanie, entre la fin de l’époque ottomane et la fin du mandat britannique (1901-1946)

Leila Drif, anthropologue, EHESS, IRIS/IIAC-LAUM
Infra-structures du refuge à Hay Gharbi (Beyrouth): Un espace disputé, des histoires partagées entre Syriens, gitans et Libanais

Discussion : Leïla Vignal, géographe, Université Rennes 2, ESO

15.30– 16.00Pause-café

16.00-17.30 :

Emmanuelle Durand, anthropologie, EHESS/CNRS, IRIS/IFPO
L’économie de la débrouille à Beyrouth. Pratiques syriennes du commerce populaire : vente ambulante et commerce de la fripe

Pinar Senoguz, anthropologue, Georg-August – Universität Göttingen
Refugee Hospitality and Home-Making among Syrian Refugees in the Border Regions of Turkey

Albena Tcholakova, sociologue, Université de Lorraine, 2L2S
Le travail des réfugié·e·s comme méprise et reprise de soi

Discussion : Béatrice Mesini, politiste, CNRS/AMU, TELEMMe

17.30 – 18.15
Conclusions
Didem Daniș, sociologue, Université de Galatasaray
Delphine Mercier, sociologue, CNRS/AMU, LEST
Alessandro Monsutti, anthropologue, Graduate Institute Geneva

20.30 – 22.00
Soirée projection de film Cinéma La Baleine, Marseille

L’insulte, film de Ziad Doueiri (2018), 1h49 min.

Modération : Assaf Dahdah, géographe, CNRS, Art-Dev

Samedi 16 Mars

10h- 11h30
Table ronde hospitalité/inhospitalité (au bar les Danaïdes)

Discutant : Mustapha El Miri, sociologue, AMU/CNRS, LEST
*Michel Agier, anthropologue, EHESS, IIAC
*JeanPierre Cavalier, Réseau Hospitalité
*Amel Boulemane, ancienne salariée à France Terre d’Asile

Comité d’organisation :
Nathalie Besset, secrétaire générale, LEST
Virginie Baby-Collin, géographe, TELEMMe
Véronique Bontemps, anthropologue, IRIS
Delphine Cavallo, communication, TELEMMe
Eric Coignard, gestionnaire, IFPO
Assaf Dahdah, géographe, ART-DEV
Kamel Doraï, géographe, IFPO
Mustapha El Miri, sociologue, LEST
Taher Labadi, économise, Post-Doctorant LabexMed, LEST-IREMAM
Isabelle Lenoir, gestionnaire, IREMAM
Delphine Mercier, sociologue, LEST
Norig Neveu, historienne, IREMAM
Elie Perrichon, communication, LEST
Ouafaa Renard, gestionnaire, LEST
Caroline Testanière, gestionnaire, TELEMMe
Marie-Pierre Oulie, communication, IREMAM

Comité Scientifique :

Michel Agier (IIAC), Thierry Berthet (LEST), Dawn Chatty (Université d’Oxford), Didem Danis (Université de Galatasaray, Istanbul), Xavier Daumalin (TELEMMe), Kamel Doraï (IFPO), Mona Fawaz (AUB, Beyrouth), Richard Jacquemond (IREMAM), Chawra Makaremi (IRIS), Alessandro Monsutti (Graduate Institute, Geneva), Adelina Miranda (MIGRINTER), Paul Tabar (LAU, Beyrouth).

Santé, hygiène et pratiques de soin dans les campements de réfugiés et d’urgence

Journée d’études organisée par le LARHRA et l’ANR Lajeh

Vendredi 28 septembre 2018

Salle André Frossard, MSH Lyon Saint-Etienne

10h-10h30 : Accueil des participants

10h 30 : Introduction de la journée d’études

10h45 : Frédéric Le Marcis, anthropologue, ENS Lyon, « Faire de la science en urgence. Discuter des standards de la recherche médicale et produire du soin ».

11h 30 : Léa Macias, anthropologue, EHESS/Télécom ParisTech, « Approche de la santé par les statistiques dans le camp de Zaatari (Jordanie) : quel rôle pour les Technologies d’Information et de Communication ? ».

12h30-14h : Déjeuner

14h : Richard Beddock, gynécologue-obstétricien, Gynécologie sans Frontières (GSF), « Les actions de Gynécologie Sans Frontières (GSF) dans La santé materno-infantile des exilés en France ».

14h45 : Yann Julou, Responsable Programmes du pôle Urgences, Solidarités international, « Répondre aux urgences sanitaires liées aux déplacements de population dans le domaine de l’accès à l’eau et à l’assainissement ».

15h30 : pause

15 h 45 : Sylvia Chiffoleau, historienne, CNRS/LARHRA, « Les campements quarantenaires des pèlerins de La Mecque : précurseurs des dispositifs de confinement ? ».

Les séminaires MoRéMi et Mondialisations du Lisst accueillent le programme Lajeh – 6 avril 2018

MOBILITÉS, RÉSEAUX, MIGRATIONS (MoRéMi)

Vendredi 6 avril 2018

10h30-12h30

Le Florida Café

(Salle privée au 1er étage, Place du Capitole)

« Les familles transnationales »

Le maintien des liens familiaux dans la migration ne constitue pas en soi un phénomène nouveau, mais la famille transnationale, qui se caractérise a minima par la continuité de contacts étroits entre ses membres dispersés à travers plusieurs pays, n’est devenue que récemment un objet d’études. Virginie Baby-Collin présentera les conditions de l’émergence de cet objet de recherche et ses enjeux tant méthodologiques que scientifiques. Elle prendra appui sur une revue de littérature ainsi que sur des expériences de recherches conduites auprès de familles migrantes dispersées. La communication de Sébastien Roux portera sur l’adoption internationale en France, en Ethiopie et au Vietnam : il démontrera comment l’Etat et la nation se situent paradoxalement au cœur du dispositif idéologique qui autorise, encadre et détermine la construction des familles adoptives. Enfin, Véronique Bontemps et Hala Abu Zaki s’intéresseront aux trajectoires et mobilités de deux familles palestiniennes à partir de Naplouse en Cisjordanie, et du camp de Chatila au Liban. Dans de tels contextes sociopolitiques et juridiques, les circulations et la confrontation aux dispositifs frontaliers sont partie prenante de la vie familiale et révèlent l’organisation de réseaux façonnés par les mobilités.

Intervenant-e-s :

10h30-11h – Virginie Baby-Collin (Pr., TELEMMe, Aix-Marseille Université) : Présentation théorique sur la notion de famille transnationale 

11h-11h30 –  Sébastien Roux (CR, Lisst, Toulouse) : Le familialisme et la sagesse des nations

Pause : 11h30-11h45

11h45 – 12h15 Véronique Bontemps (chargée de recherche CNRS, IRIS) et Hala Abu Zaki (membre associée à l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain (IIAC) : Familles palestiniennes transfrontalières. Expériences quotidiennes de la dispersion 

Coordination

Fatima Qacha (MCF, Lisst-Cers), David Lagarde (Doctorant, Lisst-Cieu)

Animation du séminaire

Hasnia-Sonia Misssaoui, Lucine Endelstein, Stéphanie Lima, Olivier Pliez, Fatima Qacha, Yann-Philippe Tastevin

Séance organisée dans le cadre du séminaire de l’ANR Lajeh en France https://lajeh.hypotheses.org/