Un article sur “L’armée, un tremplin vers le pouvoir ?” – M. Rey

Article publié par Matthieu Rey dans la revue Sciences Humaines (Hors-Série Comprendre le Moyen-Orient, n°23, Mai-Juin 2018).

Résumé

Au Moyen-Orient, l’armée tient une position puissante dans les sociétés de par son poids numérique et son pouvoir multisectoriel. Devenue un outil de promotion sociale et de rupture avec les anciennes élites dans l’Empire ottoman depuis le début du 19e siècle, elle s’est introduit dans le jeu politique, jusqu’à en devenir la matrice au cours de la deuxième moitié du 20e siècle. Jusque dans les années 1990-2000, la plupart des chefs d’Etats de la région étaient issus des rangs de l’armée ou en portaient l’uniforme.

En 2011, la percée au grand jour des aspirations populaires ouvrent une brèche dans le système de pouvoir établi par l’institution militaire. Mais la répression violente et l’entraide des régimes militaires endiguent les élans populaires de libéralisation.