Refugee camps today. When the temporary settles over time

Roundtable at the French Institute in Jordan (Jebel Webdeh)

Thursday, May, 4th, from 6 to 8 pm

Set up as temporary solutions to cope with humanitarian refugee crises, refugee camps become over a certain period of time portrayed as places of poverty, insecurity and socio-economic marginalization. The aim of this round table is to focus on long-term evolution of the camps, beyond the short term approach generally used by humanitarian agencies, notably by questioning the inclusion of camps in the urban landscape of the host countries. Different case studies will be discussed, in particular the Palestinian and Syrian refugee camps in the Middle East, in the light of current European experience.

Chair: Philippe Lagrange (Univ. Poitiers, France) – Legal expert

Hala Abu Zaki (IIAC, France) – Anthropologist – Palestinian camps in Lebanon

Jalal Al Husseini (Ifpo, Amman) – Political scientist – Palestinian camps in Jordan

Kamel Doraï (Ifpo, Amman) – Geographer & Ayham Dalal (TU Berlin) – Architect – Syrian camps in Jordan

Elisa Pascucci (RELATE, Finland) – Refugee camps in Europe

More information here

Migrations d’hier et d’aujourd’hui – 10-14 avril 2017 à Ankara et à Istanbul

Au-delà du sensationnel et de l’urgence: les migrations actuelles en Turquie reconsidérées dans leur contexte historique et social

Présentation

Autour des migrations actuelles en Turquie, l’axe de recherche «Migrations et Mobilités» (AMiMo) de l’Institut français d’études anatoliennes (IFEA-Istanbul), l’Institut français de Turquie à Ankara, le Centre de recherche sur les politiques et les migrations de l’Université Hacettepe (HUGO), l’Université Galatasaray et la Communauté des étudiants HUGO, en partenariat avec le Musée national de l’histoire de l’immigration en France et l’Université de Lille 3 organiseront une série d’événements scientifiques et culturels au cours du mois d’avril 2017, avec le soutien du Fonds d’Alembert de l’Institut Français de Paris, du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés – Turquie (UNHCR) et du programme de recherche ANR «‘Lajeh’. Conflits et migrations au Moyen-Orient».

Objectif

Les expositions et la projection de film visent à sensibiliser le public à la dimension historique, sociale et subjective des expériences migratoires en France et en Turquie. La conférence-débat et la table ronde visent à dédramatiser les migrations actuelles en Turquie en recontextualisant celles-ci, c’est-à-dire en proposant une mise en perspective historique et une approche comparée de ces migrations. L’objectif est de faire communiquer la diversité des recherches en sciences sociales sur ces phénomènes sociaux, de rapprocher des institutions qui ont des préoccupations communes et complémentaires. Ce faisant, nous espérons aussi que la conférence-débat et la table ronde permettront d’encourager les recherches en sciences sociales à développer des analyses mieux informées sur ces migrations et non-oublieuses de l’histoire. La table ronde organisée à l’IFEA-Istanbul s’inscrit dans une perspective plus méthodologique. L’atelier de doctorants vise à faire le point sur la diversité des recherches sur les migrations en Turquie et à établir des ponts entre celles-ci, ainsi qu’avec les recherches conduites sur d’autres terrains.

Comité d’organisation

Jean-François PÉROUSE – IFEA

Elif AKSAZ – IFEA

Murat ERDOĞAN – Université Hacettepe.

François-Xavier ADAM – Institut français de Turquie à Ankara

Programme

Les 9e rencontres franco-italiennes de la géographie sociale – Toulouse/Albi

Dans le cadre du colloque intitulé Quand les migrants arrivent en ville. Politiques et pratiques de l’hospitalité et de la citoyenneté qui s’est tenu à Toulouse et Albi les 26 et 27 mai 2016, deux membres de l’ANR Lajeh ont présenté leurs travaux :

Assaf Dahdah a co-écrit une communication avec Gwenaëlle Audren et Florence Bouillon intitulée « Comment s’installer ? Entre dysfonctionnements administratifs et mobilisations militantes, le parcours d’une famille syrienne à Marseille ». Cette communication est issue du projet PUCA Ville ordinaire, citadins précaires : transition ou disparition programmée des quartiers tremplins dirigé par Florence Bouillon. Dans cette communication, les auteurs analysent les enjeux de l’hospitalité, les modalités et la défaillance du dispositif d’accompagnement des demandeurs d’asile lorsqu’ils arrivent à Marseille à travers le parcours migratoire et urbain d’une famille venue de Damas.

David Lagarde a présenté une communication intitulée « Suivre un réseau marchand pour saisir les trajectoires migratoires et les pratiques de réfugiés syriens installés en milieu urbain en Jordanie ». Cette communication, qui s’inscrit dans la préparation de son doctorat, interroge l’influence des réseaux transnationaux et des circulations transfrontalières sur la dynamique d’installation des réfugiés syriens au Proche-Orient. L’étude longitudinale des mobilités d’un groupe de colporteurs originaires d’un village du Gouvernorat de Rif Dimashq vise à mettre en avant l’influence de leur réseau marchand sur la direction des flux de réfugiés en provenance de cette localité et leur inscription au sein des principales villes de Jordanie.

Ci-après le programme complet de ces rencontres :

prog_migrants_ville